Objecties du congrès

Congrès international: Fines imperii, imperium sine fine? – La politique romaine de frontière et d’occupation au début du Haut-Empire

En septembre 2009, l’Université d’Osnabrück et la Ville d’Osnabrück, en collaboration avec l’Académie des Sciences de Göttingen, va organiser un congrès international pour « célébrer » le 2000e anniversaire de la bataille de Varus qui se probablement déroulait au site de « Kalkriese » au nord d’Osnabrück.
Sur la base de nos témoignages archéologiques, épigraphiques et littéraires, c’est le but du congrès de mieux comprendre les diverses stratégies des Romains et des indigènes qui servaient à stabiliser les sociétés provinciales et à consolider le pouvoir des Romains et des élites locales dans les provinces frontalières entre César et Domitien. Nous n’intéressons pas seulement à l’organisation militaire et les démonstrations du pouvoir romain, mais surtout aux changements civiques, comme l’intégration des élites indigènes dans les structures socio-économiques de l’Empire romain, les développements en milieu rural et urbain, les aspects de l’ethnogénèse, les conséquences de l’interaction culturelle et les rapports entre Rome et la périphérie de l’empire. C’est le but du congrès à explorer les parallèles et les particularités de ces stratégies dans les diverses régions frontalières de l’Empire Romain.
Il y’a trois sections thématiques: (1) Les stratégies romaines et indigènes à consolider le pouvoir et à assurer la paix (2) La paix romaine: développement des structures civiques; (3) Les instruments militaires et idéologiques à consolider la dominance romaine.